Réforme du baccalauréat : E3C - musique

, par Webmestre

Épreuve orale

Durée : 30 minutes (sans préparation)

Objectifs

L’épreuve a pour but d’évaluer la capacité du candidat à mobiliser des acquis relevant de la pratique et de la culture dans l’enseignement artistique en spécialité qu’il a suivi, conformément au programme de l’enseignement de spécialité Arts de la classe de première défini par l’arrêté du 17 janvier 2019 paru au BOEN spécial n°1 du 22 janvier 2019.

Elle doit lui permettre de manifester des compétences pratiques dans le domaine artistique, d’exprimer sa sensibilité, de faire état d’une culture personnelle, de témoigner de sa maîtrise d’un vocabulaire spécifique et de recul critique ainsi que de son aptitude à argumenter et à dialoguer avec le jury.

Structure

Pour chacun des enseignements artistiques, l’épreuve se déroule en deux parties consécutives :

  • première partie : compétences pratiques (15 min) ;
  • deuxième partie : connaissances et compétences culturelles (15 min).

Chaque partie de l’épreuve fait se succéder une présentation par le candidat et un entretien avec le jury dont les durées sont définies pour chacune des parties selon leur spécificité.

Musique

- Première partie : compétences relatives à la pratique musicale

Disposant de cinq à sept minutes maximum, le candidat diffuse et présente l’enregistrement audio-vidéo d’une pièce musicale qui peut être une création originale, un arrangement ou une interprétation d’une œuvre préexistante. Elle est issue du travail mené en classe durant l’année scolaire et au moins deux élèves de la classe, dont le candidat, en sont les interprètes. La présentation initiale, adossée à une ou plusieurs thématiques étudiées pendant l’année scolaire, souligne les caractéristiques musicales, techniques, esthétiques de la pièce interprétée, présente la démarche de travail mise en œuvre et le rôle qu’y tient le candidat.

Le temps restant, l’entretien permet au jury d’interroger le candidat sur certains aspects de l’interprétation proposée, d’approfondir certains points de la présentation initiale et de mettre en lien le travail présenté avec au moins une des thématiques travaillées durant l’année scolaire et dont témoigne le document de synthèse transmis au jury en amont de l’épreuve.

- Deuxième partie : connaissances et compétences relatives à la culture musicale et artistique

L’exposé s’appuie sur le document de synthèse transmis au jury en amont de l’épreuve. Disposant de cinq minutes maximum, le candidat présente une problématique particulière issue d’un choix d’éléments figurant dans son document de synthèse qu’il présente brièvement en soulignant les liens qu’ils entretiennent d’une part entre eux et d’autre part avec une ou plusieurs des thématiques issues des champs de questionnement étudiés durant l’année scolaire. En complément, choisissant une des œuvres au cœur du travail de l’année scolaire, le candidat en fait une présentation personnelle approfondie pouvant être illustrée par de brefs extraits, soit diffusés durant l’épreuve, soit chantés, soit joués sur un piano mis à sa disposition ou sur un instrument qu’il aura apporté. Il est amené à mettre en lien cette œuvre choisie avec d’autres pièces ne figurant pas dans son document de synthèse, mais qui lui semblent entretenir avec elle des liens particuliers. Dans cette perspective, il a la possibilité d’en faire écouter de brefs extraits préparés sur un support numérique adapté.

Le temps restant, l’entretien permet au jury d’approfondir certains aspects de l’exposé du candidat comme de le solliciter sur ses connaissances relatives aux autres thématiques étudiées durant l’année scolaire et identifiées par le document de synthèse transmis au jury. En appui à cet entretien, le jury peut proposer l’écoute de brefs extraits musicaux engageant le candidat à mettre en perspective sa connaissance des œuvres étudiées durant l’année avec celles, supposées inconnues, proposées par le jury. Ce second entretien permet également au jury d’interroger le candidat sur les apports de son parcours de formation musicale dans la perspective de la poursuite de ses études en classe terminale puis dans l’enseignement supérieur.

Barème et notation

L’évaluation porte sur les compétences travaillées et les attendus figurant au programme de l’enseignement de spécialité en musique en classe de première. Chaque partie de l’épreuve est notée sur 10 points.

Document de synthèse

Le document de synthèse est transmis au jury au plus tard quinze jours avant l’épreuve. Il est visé par le professeur de la classe et le chef d’établissement. Élaboré par le candidat, il présente les œuvres principales chantées, jouées et étudiées, les thématiques issues des champs de questionnement particulièrement travaillés, les projets d’interprétation et/ou de création mis en œuvre, les concerts suivis et donnés, les rencontres de professionnels de la musique, etc.

Voir en ligne : Bulletin officiel du 25 avril 2019

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)