Faire chanter sans chanter.

, par Jean-François Claudel, Marc Laugenie

Comment, à partir d’un document sonore, apprendre une chanson à ses élèves sans chanter soi-même ?

L’ensemble des actions proposées ci-dessous vise à l’apprentissage d’un chant en bannissant l’aspect répétitif à l’identique. La démarche, progressive, place le chanteur dans un ensemble de situations variées. Elle permet en outre aux enseignants qui n’osent pas chanter ou ne s’estiment pas capables de le faire d’assurer néanmoins l’enseignement du chant.

Conditions :

Sélectionner un bon document sonore : Un beau modèle vocal de préférence de femme (s) ou d’enfant(s). Un document qui résiste à la répétition (musicalement parlant). Un document qui respecte la tessiture [1] des enfants. Un texte intéressant (humour, poésie). Une scénographie possible… Se servir d’un matériel de bonne qualité. Rechercher de bonnes conditions d’écoute.

Découverte du document : Ecouter sans consigne précise et recueillir les impressions des enfants. Différencier l’objectif (éléments musicaux entendus) du subjectif (émotions, impressions…). Tenter de faire le lien entre l’objectif et le subjectif.

Pulsation [2] : Ecoute et pulsation Marcher en accordant son pas à la pulsation. Trouver des gestes différents sur la pulsation. Pratiquer la conversation : un enfant montre son geste, les autres l’imitent. Jouer au jeu de la balle Martenot. Sonoriser la pulsation.

Paroles : Ecouter pour mémoriser le texte du chant : Reconstituer oralement et/ou écrire collectivement en se servant du tableau, des parties de celui-ci : le refrain, les couplets, en tenant compte de la difficulté et de la longueur de ceux-ci. Dire les paroles en muet tout en écoutant le CD. Le faire sans le CD en suivant le maître ou un enfant. Utiliser un court passage déjà su, par exemple le refrain s’il y en a un. Le maître ou un enfant articule le texte, toute la classe le suit. Trouver des gestes qui renforcent la conscience du sens de la chanson.

Chant : Fredonner doucement en même temps que le CD. Utiliser des dispositifs d’écoutes différents : se boucher une oreille, mettre une main devant sa bouche, fermer les yeux… Chanter avec le CD en jouant avec le niveau sonore du lecteur. Chanter sans le CD (écouter préalablement le début pour mémoriser le ton). Chanter avec le play-back surligné puis le play-back non surligné s’il y en a. Associer des gestes aux mouvements, à l’énergie, au phrasé de la musique.

Notes

[1Tessiture : Espace de hauteurs dans lequel une voix donnée chante au mieux entre une certaine note inférieure et une certaine note supérieure.

Tessiture moyenne de l’enfant : (do3 do4)

[2Pulsation : Mouvement régulier que l’on peut traduire (battre du pied, frapper dans ses mains, se balancer…) en écoutant une musique.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)